Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 13:46

Hier, Coupin a appelé sa mère pour lui donner notre idée de planning pour la semaine prochaine. (Rappelle-toi, on va à Nantes.)


Nous arrivons lundi 23 à 23h38 (si tout va bien). Ma Super Coupine ou son chéri Y viennent nous chercher à la gare et nous dormons chez eux le soir.

Mardi, rien de prévu, sans doute on se lèvera tard et on passera la journée à visiter les environs, en emmenant promener la chienne. Le soir, Y passe son permis poids lourds.

Mercredi, toujours chez S&Y, après-midi jeux divers pour les garçons et shopping pour les filles. Le soir on est tous ensemble chez eux.

Jeudi matin on se lève, on prépare le pique-nique et on va à la mer. Oui nous on a la mer chez nous tous les jours, mais ce n’est pas le cas pour eux et ça fera une première rencontre pour la chienne. En plus c'est pas la même mer. 

Vendredi, rien de prévu, on espère pouvoir passer à la nouvelle maison du grand grand frère de Coupin, peut-être dormir chez lui.

Samedi, repas de famille chez les parents de Coupin le soir avec le moyen grand frère. Mais on ira peut-être dès l’après-midi. On dort chez eux et ils nous amènent à la gare le lendemain pour 14h.


Ça vous semble équilibré ? On passe du temps avec tout le monde.


Et ben non.

En entendant ça, la mère de Coupin a pris une petite voix limite larmoyante en disant "que quand même, on vous verra pas beaucoup. En plus vous arrivez le lundi soir mais nous on vous voit que le samedi. Moi qui avait prévu de prendre des jours de congés pour passer du temps avec vous…"


Coupin lui explique calmement que S&Y ont une nouvelle maison qu’on aimerait bien voir, qu’il faut aussi voir les potes, la nouvelle maison de son grand grand frère, qu’on peut pas se dédoubler et qu’on se verra presque toute la journée samedi et une bonne partie du dimanche.

Il lui répète, comme toutes les fois où on vient, que ça ne sert à rien de prendre des congés parce que de toute façon on ne restera pas dans leur maison.


Elle insiste en disant que d’habitude on pose nos valises chez eux, qu’on dort toutes les nuits chez eux, qu’on fait tout à partir de chez eux, donc qu’ils ne comprennent pas pourquoi cette fois c’est différent, qu'on ne les dérange pas...


(Coupin a mis le haut parleur donc j’entends tout.) J’ai envie d’hurler "PARCE QU’ON N’EST PAS BIEN CHEZ VOUS !!!"


Coupin argumente en disant que maintenant il y’a d’autres maisons à habiter et qu’on a envie de passer du temps avec tout le monde. Il précise aussi que ça sera plus confortable pour eux que ça soit S ou Y qui viennent nous chercher à la gare, parce qu’à 23h38 ils ne seront de toute façon pas couchés. (BEN OUAIS T’ES VIEILLE C’EST COMME ÇA.)


Ils finissent par raccrocher.


Je me fais confirmer par Coupin qu’on ne dormira pas plus d’une nuit chez eux, étant donné notre malaise de la dernière fois en septembre. (Ils sont gentils et pétris de bonnes intentions, mais on n’a plus 8 ans merci !) Il me confirme.


En plus, c’est pas comme si on les avait pas vu dernièrement sur Skype, qu’ils venaient ici en février et qu’on les revoyaient encore en mai pour le mariage du grand grand frère.


Je pensais l’affaire réglée.


Mais aujourd’hui, alors que je préparais le repas de midi, j’entends Coupin au téléphone. Je me rapproche (il n’a pas mis le haut parleur).

Je comprends que c’est à nouveau ses parents, qui essayent de le convaincre de venir chez eux. "Promis vous nous dérangez pas."

Ils sortent des excuses pitoyables genre que ça va déranger S&Y (alors qu’ils ont pris des jours pour nous recevoir), qu’ils sont près à venir nous chercher le lundi à 23h38 (alors que eux ils bossent le lendemain), à prendre des jours de congés pour passer du temps avec nous (pour quoi faire ? T’as envie d’aller randonner ou de faire les magasins ?) et sans doute tout plein d’autres que je n’ai pas entendu.


Comme à son habitude, Coupin ne dit rien avant que son interlocuteur se taise puis explique (encore) qu’il y’a plusieurs personnes et plusieurs maisons à voir, qu’on essaye de passer autant de temps avec tout le monde, qu’on a aussi envie de voir les potes (même plus pour ma part), les frères et qu’il vaut mieux que ça soit S ou Y qui viennent nous chercher à la gare parce qu’avec leur boulot respectifs, ils sont plus habitués à ne pas se coucher tôt.

 

Je sens qu’il essaye de raccrocher mais ça dure.


Je sors de la pièce tellement je suis énervée !

J’ai envie de prendre le téléphone et leur dire leurs quatre vérités en face tellement personne n’ose jamais rien leur dire.

J’ai envie de leur dire qu’on n’est pas bien chez eux parce que leur chienne a plus de droit que nous. J’ai envie de leur dire qu’on ne partage rien ensemble, qu’on n’a pas envie de rester chez eux, qu’on a envie de bouger, de faire des trucs. J’ai envie de leur dire qu’on est JEUNES et qu’on est mieux en compagnie d’autres jeunes, c’est dur mais c’est la vie. On se marre plus avec des gens de notre âge, on a plus de choses en commun. J’ai envie de leur dire qu’ils boivent trop, que leurs repas sont interminables, qu’on sait plus quoi leur raconter tellement on les a souvent au téléphone. J’ai envie de leur dire de nous lâcher la grappe ! On va pas le manger votre petit dernier ! Il est GRAND maintenant, il a un boulot, un salaire, une maison et une femme !

 

LÂCHEZ-NOUS !

 

P.S : Toutes proportions gardées, ces gens sont adorables (parfois), plein de bons conseils et nous ont beaucoup aidé pour nos déménagements (et pas que financièrement), mais là ils m’ont gavé GRAVE.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Ça me hérisse !
commenter cet article

commentaires

Mère Blabla 22/01/2012 20:33

Laisse moi deviner, ta famille connait ton blog mais pas ta belle famille ? ;)

Elsa-Saône 22/01/2012 21:49



Absolument ! 


J'avais pensé un moment leur donner l'adresse pour leur éviter de nous appeler toutes les semaines, mais comme Coupin a dit que ça ne changerait rien, je préfère leur taire son existence et
parler librement.



Myself

  • : Elsa-Saône Word
  • Elsa-Saône Word
  • : Moi : Coupine, 27 ans. Lui : Coupin, 24 ans. Nous : ensemble depuis septembre 2009, en Corse depuis septembre 2011. Mariage le 18 mai 2013. Naissance de La Muse le 27 octobre 2013.
  • Contact

En ce moment je lis ça

Pandore-abusee.jpg

C'était Rangé Où ?

P.S point de croix

Si vous souhaitez une grille de point de croix présentée ici, n'hésitez pas à me contacter (formulaire contact ou commentaire), je me ferais une joie de vous l'envoyer gratuitement par mail.

Hello Coton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elsa Saone sur Hellocoton

Un blog = un arbre

bonial – catalogues et promos – moins de déchets