Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 08:00

Forcément, après la grossesse extra-utérine, il a fallu attendre l'aval du gynéco pour reprendre la rééducation.


Pour la deuxième et la troisième séance, la kiné a préféré faire uniquement de l'électro-stimulation. La sonde a donc fait travailler mon périnée tout seul sans que je ne m'occupe de rien.

 

La deuxième séance, j'ai joué avec La Muse qui était assise sur moi.

La troisième séance, la secrétaire s'occupait de La Muse alors la kiné a tamisé la lumière pour que je fasse un petit somme.

 

Trop dure la rééducation !

 

Jupiter

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Santé - Beauté
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 19:47

Donc ma première séance de rééducation du périnée c'était ce matin à 11h.

 

Comme lors de ma première venue la secrétaire avait été particulièrement réjouie à l'idée de passer trois minutes en tête à tête avec La Muse, tu imagines sans peine mon envie pressante de réitérer l'expérience pendant la durée de la séance. Mais bon, pas envie d'avoir des fuites urinaires ni maintenant ni plus tard alors quand il faut, il faut ma bonne dame.

Finalement la séance s'est super bien passé pour La Muse vu qu'elle a été de bras en bras entre la secrétaire et les différentes kiné (cherchez pas, c'est parce qu'elle est trop mignonne !)

 

De mon côté, coincée dans mon bout de couloir fermé avec le pantalon sur les pieds, qu'est-ce qui s'est passé ?

Aucun détail ne te seras épargné parce que OUI j'ai quand-même un moment bien dû m'insérer la sonde dans le vagin hein ! (Mais c'est trois fois rien quand y'a un bébé qui est passé par là.)

La dite sonde est branchée à une électrode que la kiné m'a glissé dans la chaussette et à un ordinateur.

La kiné m'a demandé de contracter "comme pour vous retenir de faire pipi" et m'a dit "Ah bah c'est bien ! Au moins vous contractez !" (Une pensée pour celles qui n'en sont même pas là...courage les girls !)

Donc on passe directement à la phase deux. (Par curiosité, j'ai demandé le contenu de la phase un et la kiné m'a répondu "Ben c'est la sonde qui vous fait contracter, on appelle ça de l'électro-stimulation" mioum !)

 

La phase deux se compose de six tableaux visibles à l'écran d'ordi auquel on est branché (par la sonde on rappelle). La sonde permet d'inscrire un tracé sur l'écran correspondant à la force de contraction du périnée. Plus tu contractes, plus ça montes ! (Prends-toi pour un trader à la bourse vas-y t'as le droit, c'est ton moment de kiff.)


Le premier tableau est un moment d'électro-stimulation (on n'y échapera décidement pas) réglé sur l'intensité de la première contraction demandée. Donc adapté à chacune (ça rassure).


Le deuxième tableau est un moment de détente. "On ne fait rien" m'a dit la kiné (ça je maîtrise !)


Le troisième tableau est composé d'une forme en u à l'envers. On contracte doucement pour faire évoluer le tracé, on maintien et on relâche. On précisera à toutes fins utiles que le tracé ne PEUT PAS être droit (on rappelle que la contraction musculaire quelle qu'elle soit est dûe à des influx électriques qui ne sont donc par définition pas constants).


Le quatrième tableau est un moment de détente (où tu peux t'amuser à faire faire des slalom à la courbe rien qu'en respirant) (ben quoi on s'amuse comme on peut).


Le cinquième tableau est composé de quatre "montagnes" de plus en plus hautes. On contracte un peu, on relâche, on contracte un peu plus, on relâche, on contracte encore plus, on relâche, on contracte à fond, on relâche.

 

Le sixième tableau est un moment de détente (et t'as intérêt de profiter parce qu'après ça se répète donc on enchaîne sur l'électro-stimulation).

Durée : entre 20 et 30 minutes.

 

Les impressions

L'électro-stimulation : sensation tout à fait indolore mais absolument dérangeante pour ma part. Difficile à décrire, c'est comme des fourmis mais assez intense pour te faire contracter.


Les différents tableaux : au début j'ai fait la mariole pendant les phases de repos. Au bout de quatre ou cinq fois j'ai compris qu'il fallait vraiment se détendre. Pour rendre l'activité un peu fun, y'a des points qui s'affichent quand tu réussis bien donc finalement on ne voit pas trop le temps passer.


A la sortie, j'avais l'impression de m'être retenue de faire pipi depuis huit ans ! On ne le dira jamais assez : le périnée est un muscle ! Donc le faire travailler ça fatigue !

 

Si tout va bien, la semaine prochaine j'en ai trois séances (histoire de marcher comme un cow-boy) (nan j'rigole !)

 

 

Vu que ça t'a bien plu la première fois, jte remets un ptit coup de Jupiter, c'est cadeau, c'est pour moi, ça fait plaisir.

Jupiter

En grand en plus t'as vu, jme fou pas de toi !

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Santé - Beauté
commenter cet article
20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 09:38

Environ un mois (et demi) après l'accouchement, lors de ma consultation gynéco, je me suis fait prescrire dix séances de rééducation du périnée à faire chez une sage-femme ou un kiné.

Ma super sage-femme n'étant pas disponible à ce moment là, je me suis tourné vers une kiné femme (ouais va savoir, pour ça jme voyais pas chez un homme) (alors que mon gynéco est un homme hein) (nan mais cherche pas, suis blonde).

 

J'ai donc appelé une kiné femme dont le cabinet se trouve en face de celui de mon gynéco et elle m'a demandé de venir un jour trois minutes juste pour faire un test qui lui permettrait de savoir s'il faudrait faire de "l'uro" ou juste des "abdos".

Je lui ai demandé si je pouvais venir avec ma fille et elle m'a répondu que la secrétaire la garderait puisqu'on en avait vraiment juste pour trois minutes.

Sauf que la porte d'entrée de l'immeuble est méga étroite donc j'ai méga galéré avec ma poussette tank et que l'ascenceur ne va pas au premier étage ! J'ai donc dû laisser la poussette au rez-de-chaussée en priant pour qu'on ne me la pique pas et monter avec le cosy sous le bras.

 

Arrivée là, j'avais évidemment oublié l'ordonnance des séances à la maison (sinon c'est pas drôle dirait Maëva) et la secrétaire n'avait franchement pas l'air hyper joie de me garder La Muse. "Elle ne va pas trop pleurer hein ? Elle a mangé ? Elle est propre ? Elle a une tétine si jamais ?" 

 

La kiné arrive, elle est jeune et sympa. Elle me fait entrer dans une pièce...enfin une pièce...disons la fin d'un couloir fermé par une porte où il y'a juste la place d'un lit d'examen et d'un ordinateur portable. Jte jure, faut pas être clostro !

Elle me fait enlever le bas, me donne un draps pour me couvrir et va installer une autre patiente.

 

Puis elle revient et m'explique le test de trois minutes.

Elle met un gant d'examen, m'insère un doigt dans le vagin et me demande de contracter comme pour me retenir de faire pipi "C'est tout ce que vous pouvez me donner ? Houla la c'est maigrichon maigrichon hein !!!" Elle fait de même avec deux puis trois doigts avant de conclure "Bon ben y'aura de l'uro hein ! C'est pas grave, mais faudra acheter la sonde."

En retirant ses doigts, elle constate que je saigne et m'indique que la rééducation ne pourra s'effectuer qu'à la fin des saignements.

 

J'ai acheté la sonde tout de suite en sortant.


J'ai saigné pendant TROIS LONGS MOIS après mon accouchement ! Puis j'ai eu trois semaines de répit et ensuite mon retour de couches ! (Le retour de couche c'est la première fois que tu as à nouveau tes règles après l'accouchement.)


Après tout ça, j'ai donc rappelé la kiné pour prendre rendez-vous et elle n'avait pas de place avant quinze jours parce qu'elle partait en vacances. J'ai lancé "Oh vous savez, ma fille a quatre mois maintenant, alors je ne pense pas qu'on soit à une semaine ou deux près", ça l'a fait rire. Elle m'a donné rendez-vous pour le 20 mars.

 

Jupiter.jpg

Je sais, l'image n'a strictement rien à voir avec l'article, mais jte jure qu'en vrai tu ne voulais ni une planche anatomique de périnée ni une photo de sonde de rééducation. Believe me

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Santé - Beauté
commenter cet article
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 18:57

Medicaments.gif

 

Combien de femmes, avec l'annonce de leur grossesse, ont entendu qu'à partir de maintenant elles ne pouvaient plus prendre que du Paracétamol et du Spasfon ?


J'ai même entendu une sage-femme déclarer "Vous savez, une femme enceinte, c'est un nourrisson, on ne peut rien lui donner comme médicament".

 

Combien de femmes, avec l'annonce de leur allaitement, ont entendu leur médecin leur dire "Ah vous allaitez ? Alors ça va être difficile de vous soigner" ?


Il y'a toujours l'homéopathie qui est reconnue pour son absence d'effets indésirables, mais il y'a également des tas d'autres médicaments que l'on peut prendre durant une grossesse et/ou un allaitement. Heureusement !

 

Ces médicaments (et autres vaccins ou examens d'imagerie) sont regroupés sur le site du CRAT : Centre de Référence sur les Agents Tératogènes.

Le site est là.

 

Le CRAT, je l'ai découvert sur la page Facebook de la Leche League France.

Comme j'allaite, je suis parfois ammené à le consulter (je dois me faire vacciner prochainement). C'est en fouillant un peu que je me suis rendue compte que j'aurais par exemple très bien pu continuer mon traitement anti-histaminique pour les allergies aux pollens durant l'été de ma grossesse. Au lieu de ça, j'ai eu les yeux qui pleuraient, le nez qui grattait et les éternuements pendant tout l'été.

 

Si aujourd'hui je vous parle du CRAT c'est parce que j'ai autour de moi des jeunes femmes enceintes (ou qui souhaitent l'être), d'autres qui allaitent et je ne voudrais pas qu'elles soient mal soignées par ignorance de leurs médecins, pharmaciens, gynécologues ou sages-femmes.

 

J'invite chaque lecteur à diffuser le plus largement possible le nom et le site du CRAT pour que cessent ces fausses croyances qu'on ne peut plus prendre aucun médicament pendant une grossesse et/ou un allaitement. Il ne s'agit pas non plus d'abuser de prise médicamenteuse, mais savoir qu'on peut continuer un traitement qui soulage durant ces périodes où on a bien besoin d'être soulagée ça peut être précieux.

 

J'en profite ici pour faire une petite parenthèse perso sur le "grossesse et/ou allaitement" parce que je sais qu'il y'a des femmes enceintes qui allaitent et j'aimerais leur tirer mon chapeau : bravo à toutes !


Made-milk.jpg

 

Je pique cette image à Frootloops que je trouve tout à fait appropriée.

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Santé - Beauté
commenter cet article
14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 10:25

Comme tu le sais, j'ai eu un bébé.

Comme tu le sais, j'allaite. Contrairement à ce qu'on peut lire ou entendre ça et là, l'allaitement n'est pas un moyen de contraception. Il a donc été nécessaire de reprendre une contraception en même temps que les rapports.

J'ai commencé avec la pilule Cérazette (enfin son générique) parce qu'on m'a dit que c'était la seule qui était compatible avec l'allaitement. Il se trouve qu'après quasiment toute une vie à manger des hormones, j'en ai eu marre et j'ai demandé un stérilet (ou dispositif intra-utérin) au cuivre à mon gynéco. Il m'a indiqué qu'il le posait pendant les règles et m'a invité à appeler le premier jour de celles-ci pour fixer un rendez-vous.

 

C'était hier. (Au passage, celles et ceux qui ont oublié mon anniversaire sont évidemment déshérités, par exemple mes deux témoins : vous êtes virés !)

 

En fait de début de règles, je n'ai surtout pas arrêté de saigner depuis l'accouchement. Je trouve que ça commence à faire long, mais je pense que j'ai enchaîné suites de couches et retour de couches (sinon c'est pas drôle dirait Maëva).

 

J'avais rendez-vous à 15h30.

La Muse s'est réveillée à 15h de la sieste. Déjà là j'ai su qu'on serait à la bourre.

Ensuite elle a eu faim.

Ensuite il a fallu changer sa couche.

Ensuite il a fallu lui mettre la gigoteuse avec les manches pour ne pas qu'elle attrape froid. Dans ma précipitation, je lui ai coincé le pouce et elle a hurlé comme jamais ! Elle est devenue rouge puis blanche. J'ai pensé pendant une seconde qu'elle avait arrêté de respirer et j'ai presque failli pleurer à mon tour. Pas bon d'être pressée avec un bébé.


J'étais dehors à 15h20, j'ai appelé le secrétariat du gynéco sur le chemin de l'arrêt de bus pour prévenir de mon retard. La secrétaire m'a indiqué que j'étais la dernière patiente parce qu'après le médecin devait faire son tour à l'hôpital.

Evidemment, le prochain bus était dix minutes après. Stress.

 

Je suis arrivée à 15h50, heureusement il y'avait encore deux personnes avant moi. Comme La Muse ne dormait pas, je l'ai prise sur les genoux.

Là, une petite fille de deux ans et demi (qui accompagnait ses parents pour "voir le petit frère à la télé") demande à son papa si elle peut aller voir le bébé. Le père répond de ne pas s'approcher trop près parce qu'elle est malade. Elle fait un pas et demande "là c'est bon ?" puis encore un autre "et là c'est bon ?" Elle a fait rire toute la salle d'attente.

 

Vient mon tour. Je sens le médecin pressé, il ne regarde même pas mes analyses sanguines et m'invite à m'installer dans la salle d'examen. 

Au moment où je suis quasiment nue, La Muse se met à pleurer. Je n'ose pas demander au médecin de lui remettre sa tétine pour qu'elle s'endorme. J'aurais dû.

 

J'essaye de me détendre, je respire comme pour l'accouchement. Comme prévu, la pose du stérilet est très rapide et parfaitement indolore. Inconfortable serait plus exacte. Une petite écho de contrôle pour vérifier qu'il est bien en place et je peux me rhabiller. J'enfile en vitesse ma culotte et je vais remettre sa tétine à La Muse. J'ai juste le temps de passer mes autres vêtements avant que le gynéco ne sorte.

"Et pour les analyses ?

- Il faudra les montrer au médecin traitant.

- Et pour les rapports ?

- Ben attendez deux trois jours, la fin de vos règles."

 

La secrétaire est gentille, elle me demande si tout s'est bien passé et je lui réponds que je n'ai rien senti. Je donne ma carte vitale et...heu...là par contre je vais peut-être aller m'assoir parce que j'ai chaud et ça tourne.

Heureusement, il y'a des canapés en salle d'attente et un couple me laisse sa place pour que je m'allonge avec les jambes sur l'accoudoir. Il paraît que je suis toute blanche.

La secrétaire me demande comment je me sens, je demande un verre d'eau et lui indique la poche de la poussette où j'ai glissé une barre de céréales. Une maman qui patientait prend La Muse en charge en la berçant dans la poussette.

Le gynéco sort, prend mon pouls, me rassure en disant que c'est un simple petit malaise vagal et que cela arrive. Il me conseille néanmoins de rester allongée au moins un quart d'heure.

 

Les gens en salle d'attente sont adorables. Ils se relayent pour me demander comment je vais. Presque tous se sont proposé de me rammener en voiture. La maman qui berçait La Muse endormie dans la poussette l'a prise dans ses bras lorsqu'elle s'est réveillée et joue avec elle comme si elles se connaissaient depuis toujours.

 

Après un quart d'heure allongée, on m'indique que j'ai repris des couleurs et je passe en position assise. La secrétaire m'apporte un autre verre d'eau et des gâteaux pour que je reprenne des forces. La Muse commence à avoir faim et je peux l'allaiter sur le canapé.

Je la redonne une seconde à la gentille maman le temps de me mettre debout (ce n'était pas le moment de l'avoir dans les bras si jamais je perdais connaissance). Je me sens mieux, je plaisante. Tout le monde est très très gentil.

Vers 17h, je prends le chemin vers le bus du retour.

 

Quelle aventure !

 

diu-cuivre1.gif

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Santé - Beauté
commenter cet article
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 08:00

Comme tu le sais, j'ai été à l'hôpital pour des vomissements mardi matin.

Comme mardi soir j'ai fait de la fièvre, on m'a mise sous antibiotiques dans le doute.

 

Cet antibiotique c'est Clamoxyl.

 

Jeudi soir, à la maison, je prends donc mon cachet de Clamoxyl pendant le repas. 

Environ dix minutes après, Coupin me demande "Qu'est-ce qui se passe avec ton pied ?"

Mon pied droit est tout gonflé. On le met dans une bassine d'eau très froide pour voir, mais l'autre pied commence également à gonfler et cela se propage aux mollets.

 

Direction l'hôpital, l'oedème étant sur la liste des "signes qui doivent faire monter à la maternité" de la sage-femme.

 

Au monito, tout va bien. A l'examen aussi. Pas de gène respiratoire, pas de propagation de l'oedème qui s'arrête aux jambes.

On me laisse repartir une heure après avec une autre prescription d'antibiotique car j'ai sans doute fait une allergie au Clamoxyl. Il faudra également que je revienne vendredi matin au laboratoire de l'hôpital pour faire une prise de sang afin de savoir si je suis effectivement allergique (résultats sous 8 jours).

 

Je vais effectivement finir par prendre une carte de fidélité dans ce service moi ! Heureusement que le personnel est adorable...

 

Dessin Hôpital

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Santé - Beauté
commenter cet article
10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 20:06

(Est-ce que "nail art" c'est le nouveau terme pour dire "manucure" ?)


Ce soir, premier essai de nail art au scotch avec les couleurs noir et rouge.


En premier lieu, se vernir tous les ongles en rouge.

Nail art scotch noir et rouge 01


Attendre que le vernis sèche.


Puis, apposer de fines bandes de scotch selon le dessin souhaité.

Vue de près sur le pouce :

Nail art scotch noir et rouge 02


Vernir l'ongle ainsi scotché de noir.

Nail art scotch noir et rouge 03


Attendre un peu.


Enlever les bandes de scotch.

Nail art scotch noir et rouge 04

(Sur la photo, on dirait que le noir n'est pas très opaque, mais c'est parce que vous êtes très près et avec le flash, personne ne vous regardera jamais les ongles de la sorte, croyez-moi. Ou alors fuyez !)


Admirer le résultat !

Nail art scotch noir et rouge 07


Matériel :

- Vernis de différentes couleurs.

- Scotch.

- Ciseaux.


Conseils :

- Choisir des vernis bien opaques en une seule application. Nan parce que déjà faut passer deux couleurs, s'agirait pas d'avoir à passer deux couches de chaque couleur.

- Passer une première couche bien épaisse sinon l'enlevage du scotch enlèvera aussi le vernis. Comme on peut le voir sur l'annulaire de cette photo là :

Nail art scotch noir et rouge 06

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Santé - Beauté
commenter cet article
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 09:00

Comme j'ai acheté quatre vernis avec ma carte cadeau Séphora, et que je ne vous en ai montré que deux, il est donc de mon devoir (mais bien sûr) de vous montrer les autres !


Le suivant sur la liste est noir. Il porte le nom de "Chic and Rebel" chez Séphora et vous pourrez le trouver ici pour la somme de 4.90 €.


Moi, j'en ai fait un water marble associé à un orange que je vous avais déjà montré .

Water-marble-orange-et-noir-8929.JPG

Water-marble-orange-et-noir-8930.JPG

Bonjour, cet article est sponso par Stabilo (si seulement...)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Santé - Beauté
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 21:18

Ce qui est bien quand on a un blog éclectique (c'est un mot savant pour dire qu'il y'a un peu de tout ici) (ouais que c'est le bordel quoi !), c'est que les gens qui le lise peuvent suivre un sujet, ou deux, ou tous (je suis pas contrariante).


Ce qui est bien quand nos lecteurs/trices ont eux/elles même un blog, c'est qu'on découvre une partie de leur univers en retour. Tout ceci est bien sûr exacerbé sur grâce à, à cause de, du fait de (rayer la mention inutile) Hellocoton.


Aujourd'hui, c'est une blogueuse qui a indiqué me suivre sur HC et dont j'ai pu découvrir le blog tout neuf.


Sur son blog, une vidéo de tuto nail art (c'est le fait de faire des zolis trucs sur ses ongles pour ceux qui ne sauraient pas) un chouya longue mais qui m'a bien donné envie d'avoir la même chose sur les miens. Je te mets le lien de la vidéo, mais tu n'es pas obligé(e) de la visionner, juste de voir la première image qui s'affichera quand tu auras cliqué.

 

Mais cliiiques jte dis, sinon tu vas rien comprendre à ce que jte raconte après !

 

Donc, comme tu as pu le voir, la demoiselle qui fait le tuto a les ongles bleus avec des rayures noires.

Si tu as regardé la vidéo en entier, tu as pu voir qu'elle faisait les rayures avec une sortes l'eye-liner pour ongles (pas trouvé de meilleure image). Ne possédant pas de pinceau assez fin, j'ai voulu tenter avec un feutre marker noir indélébile.


Pour ma défense, je dois dire que j'avais justement un vernis bleu à tester, puisque j'ai reçu aujourd'hui ma commande Séphora (tu te souviens que j'ai reçu une carte cadeau Séphora à Noël ?). Commande qui contenait également un vernis top-coat sèche-vite RapiDry TopCoat de marque O.P.I (qui coûte la 'bagatelle' de 18.50€ !!!) dont nous reparlerons juste après.

Vernis-bleu---rayures-noires.JPG

Les immondices que tu vois sur mon pouce et mon auriculaire sont dues à l'essai du RapiDry.

Ben le marker aime pô du tout !

 

Bon, on va pas se mentir, c'est vraiment moins joli que ce qu'elle fait la madame de la vidéo, mais on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs hein ? Faut bien commencer quoi...

 

Le bleu en question porte le nom rigolo de "My Favorite Jeans" (L14) chez Séphora et vous le trouverez pour la somme de 4.90€.

 

Jdis ça, jdis toujours rien, mais dimanche 13 janvier c'est mon anniversaire et y'a tout plein de zolies couleurs chez Séphora 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Santé - Beauté
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 22:16

Parce qu’on n’arrête pas une affaire qui marche, ce soir je me suis lancée dans un deuxième essai de water marble. Cette fois, j’ai fait bleu.


J’ai utilisé deux vernis Modelite HD Métal achetés chez Gifi et un vernis Yves Rocher. Ce dernier, le fourbe, a une texture qui ne rend pas facile le dépôt d’une goutte dans l’eau, c’est à savoir.


Du coup, jme suis dit que les vernis liquides devaient être plus faciles à utiliser en water marble. À vérifier…

 

Water-Marble-2-bleu 8563$Water-Marble-2-bleu 8564

 

Et dans la famille "Faites ce que je dis, pas ce que je fais" je demande Elsa, qui conseille à ses gentilles lectrices de ne PAS OUBLIER de protéger leurs doigts avec du scotch et qui trempe allègrement un ongle sur deux en omettant cette précaution.


Demain je mets cette robe.

(Punez mais c’est que ça deviendrait presque un blog mode par ici !)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Santé - Beauté
commenter cet article

Myself

  • : Elsa-Saône Word
  • Elsa-Saône Word
  • : Moi : Coupine, 27 ans. Lui : Coupin, 24 ans. Nous : ensemble depuis septembre 2009, en Corse depuis septembre 2011. Mariage le 18 mai 2013. Naissance de La Muse le 27 octobre 2013.
  • Contact

En ce moment je lis ça

Pandore-abusee.jpg

C'était Rangé Où ?

P.S point de croix

Si vous souhaitez une grille de point de croix présentée ici, n'hésitez pas à me contacter (formulaire contact ou commentaire), je me ferais une joie de vous l'envoyer gratuitement par mail.

Hello Coton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elsa Saone sur Hellocoton

Un blog = un arbre

bonial – catalogues et promos – moins de déchets