Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 15:08

Lorsque La Muse a commencé à rester assez réveillée durant nos sorties pour avoir envie de regarder partout autour d'elle, il est vite apparu que l'écharpe de portage Boba Wrap était trop élastique pour cette gymnastique. J'avais régulièrement mal au dos en rentrant de nos promenades et je n'arrivais jamais à serrer assez l'écharpe pour compenser son élasticité.

 

Il a donc fallu se pencher sur le cas des porte-bébés physiologiques.

La Muse avait alors un peu plus de trois mois et demi et ça tombe bien, justement, la majorité des porte-bébés physiologiques commencent à trois mois (une question d'ouverture de bassin je crois).

 

C'est bien simple, comme pour le reste en matière de puériculture TOUT existe, il y'a des millions de modèles, des millions de couleurs, de matières, de formes et surtout de PRIX !

J'avoue, c'est ça qui m'a décidé pour le porte-bébé physiologique/ergonomique de Maman à Dit.

Coupin voulait "un truc simple qui se clipse", moi je voulais que les bretelles soient rembourrées, pas de grosses exigences de base donc. (Le plan de prendre un truc simple à mettre c'était aussi de faire porter les autres bien sûr niark niark niark.)

 

Une commande et une livraison ultra rapide plus tard : le voici le voilà dans notre boîte aux lettres.

 

Porte-bebe-0274.JPG


Déjà, je suis surprise qu'il tienne tout entier dans un emballage aussi minus. Du coup, je le pèse pour être sûre : ah oui voilà, c'est HYPER léger ! 550g !

 

Porte-bebe-0275.JPG


Du coup, je ne résiste évidemment pas à l'envie de l'essayer tout de suite en portage ventral avec le poupon cobaye.

 

Poupon-cobaye.jpg


Une simplicité de mise en place absolument déconcertante. J'ai dû relire la notice plusieurs fois pour être sûre de ne rien avoir oublié ("Nan mais vous êtes sûrs là ? Y'a rien d'autres que deux sangles à clipser ?")

 

Porte-bebe-0276.JPG


 

Après quasi trois mois d'utilisation, je viens vous livrer un premier retour.

Je ne parle ici que du portage ventral puisque je n'ai pas essayé le portage dorsal ni le portage latéral, néanmoins possible avec le même porte-bébé.


Tout comme lors des premières installations dans l'écharpe, La Muse a pleuré les premières fois où je l'ai installée dans le porte-bébé, c'est l'effet nouveauté.

Tout comme lors des premières installations dans l'écharpe, La Muse s'est endormie dans le porte-bébé, c'est l'effet adopté.

 

La sangle ventrale se clipse avant de mettre bébé.

On installe bébé les fesses contre le tissu en prenant soin que celui-ci remonte jusque dans le pli du genou.

On passe nos bras dans les bretelles du porte-bébé.

On clipse la sangle dorsale (qui arrive en haut ou au milieu des omoplates à peu près).

Le tour est joué !


On peut aussi installer complètement le porte-bébé, laisser du mou, faire glisser bébé dedans et tout resserer ensuite : c'est ce que fait Coupin, mais il faut être deux. ("Nan mais moi j'ai pas l'habitude d'aggrafer mon soutif au milieu du dos comme toi aussi !")

 

Après trois mois d'écharpe, c'est sûr que les impressions de portage sont différentes. Avec l'écharpe, j'avais la sensation de porter avec le dos, avec le porte-bébé plutôt avec les épaules, vraiment comme un sac à dos. Au début c'est un peu perturbant, après on s'y fait.

Le côté moins enveloppant est appréciable pour les beaux jours, bien installés par chez nous.

Qui dit beaux jours dit bye bye veste de portage mais pas de soucis pour caler une tête de bébé endormi, le porte-bébé Maman à dit possède une sorte de capuche (réglable par de simples pressions) qui permet de maintenir la tête de bébé, de l'isoler un peu du monde ou tout simplement de le mettre à l'abri du vent ou du soleil.

Gros avantage par rapport à l'écharpe : on peut poser bébé endormi dans son lit hyper facilement et sans le réveiller ! On se penche sur le lit, on déclipse tout et bébé dort avec le porte-bébé sous lui ni vu ni connu.

 

Dodo-Dino.jpg

(Bon pas pour toute la nuit non plus)

 

Mon avis

Je suis conquise !

Léger, hyper facile d'utilisation, lavable, jolie couleur, prix tout doux, tissu respirant, solide, présence d'une poche pour glisser des clés et une tétine. C'est bien simple, il a tout pour plaire !

Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas.

 

Concours

Le petit plus : comme ils sont adorable chez Maman A Dit, ils se proposent d'offrir à trois lecteurs du blog une paire de jambières bébé/enfant (aussi appelé baby legs) que vous pourrez voir juste là.

Postez simplement un commentaire sous cet article pour me signaler que vous jouez, allez sur le site de Maman A Dit et parlez-moi de votre produit préféré.

Tirage au sort des gagnants le dimanche 8 juin.

 

EDIT du 09/06 :

Les participations gagnantes sont les N° 2 - 4 - 7.

Bravo donc à Nekazy, Mo et Maë !

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Puériculture
commenter cet article
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 19:54

Avant d'accoucher, j'étais sûre de vouloir une écharpe extensible type Boba Wrap ou la fameuse Je Porte Mon Bébé.

En en parlant avec Coupin, il s'est avéré qu'il n'était pas favorable aux écharpes "longues de douze kilomètres où il faut faire dix mille noeuds".

 

C'était sans compter la gentillesse de mon amie blogueuse Maëva qui m'a carrément envoyé son écharpe Boba Wrap orange avant même la naissance de La Muse.

 

***

Message personnel à Maëva : Dieu te réserve assurément une place au paradis.

Je t'aime et ne pourrais jamais assez te dire merci !

***


J'ai donc pu faire des essais avec le poupon cobaye.

Essai-Boba-Wrap-avec-poupon-cobaye.jpg

Avec gros ventre qui dépasse en prime

 

L'écharpe Boba Wrap, comme celle de Je Porte Mon Bébé est une écharpe extensible composée de 95% de coton et de 5% d'élasthane. Le noeud de base des deux écharpes est le même. Elles font parties des écharpes que l'on noue sur soit avant d'y glisser bébé.

 

Bien sûr, la réalité avec un vrai bébé est tout autre qu'avec un poupon et j'ai mis quasiment 1 mois avant d'oser enfiler l'écharpe avec La Muse dedans.

Une petite sortie à La Poste, un chemin tout en travaux quasi impraticable avec la poussette, une Muse endormie, il n'en fallait pas plus pour prendre mon courage à deux mains.

 

Durant le trajet aller, je n'ai pas pu enlever mes mains de l'écharpe pour soutenir La Muse de peur qu'elle ne tombe, glisse ou que sais-je encore. Une fois arrivée à La Poste, lorsque la dame m'a demandé de remplir la liasse du recommandé que je devais envoyer, c'est tout naturellement que j'ai posé mes deux mains sur le comptoir pour écrire et là : la révélation !

Je pouvais donc sortir AVEC La Muse TOUT en ayant les mains LIBRES ! Imagines un peu le champs des possibles qui s'ouvrait alors à moi ! J'allais pouvoir faire du shopping ou tout simplement les courses ! (Pour retranscrire mon degré de joie, il faut se rappeler que j'étais un peu assignée à domicile depuis le 5e mois de grossesse et carrément alitée pendant les deux dernières semaines.)

 

Il a fallu environ trois sorties pour que je sois réellement à l'aise avec le nouage (j'entend par là qu'il n'était plus nécessaire de le faire devant le miroir) et que je cesse de mettre mes mains sur l'écharpe pour la soutenir.


Pour les parents ou futurs parents qui voudraient se lancer : je conseille de regarder les vidéos sur le site JPMBB qui sont très bien faites et de faire en même temps. Ensuite, le secret c'est qu'il faut SERRER l'écharpe AU MAX (sans pour autant vous couper la respiration hein). Il faut bien se rappeler que c'est justement l'élasticité de la matière qui va vous permettre de glisser bébé à l'intérieur de l'écharpe donc inutile de "laisser du mou". De toute façon vous le saurez vite, si vous avez mal au dos après une sortie, c'est que vous n'avez pas assez serré.

Je disais justement à Maëva que parfois, le portage avec cette écharpe est tellement confortable que j'en viens à l'oublier ! (Nan mais je suis blonde aussi)

 

En-echarpe.jpg 

 

Avantage non négligeable de l'écharpe : bébé s'endort en moins de temps qu'il n'en faut pour traverser le parking de la résidence. Très souvent, les gens sont bienveillants en me voyant et je n'ai eu presque que des remarques gentilles et positives. "Elle est bien là tout contre maman" "Au moins elle n'a pas froid". Le plus rigolo ce sont les parents qui expliquent à leur enfant que "La dame a un bébé caché dans l'écharpe".

J'ai également été très très très agréablement surprise de la gentillesse des gens à la caisse de Leclerc qui m'aident très souvent à ranger les courses ou qui me laissent la priorité "Parce que vous avez bébé".

 

Petite particularité rencontrée par plus tard que jeudi dernier, un amalgame est assez vite fait par les gens sur portage = allaitement.

J'en profite ici pour faire une petite parenthèse aux mamans porteuses ET allaitantes : il existe des positions pour allaiter avec bébé en écharpe. Ici on ne pratique pas, mais ça peut être bon à savoir. Encore une fois, je vous invite à vous rendre sur le site JPMBB pour regarder les vidéos.

Il faut signaler également que bébé sera tout de même assez proche de vos seins quand il sera porté, attention donc aux montées de lait qui peuvent déborder et à bébé qui cherche à téter tout ce qui passe à sa portée (votre décolleté, l'écharpe elle-même ou ses doigts) (oui c'est du vécu).

 

Ici, nous utilisons le plus souvent cette écharpe pour l'extérieur car nous en avons une autre pour l'intérieur (je vous en parlerais également). Je n'ai eu à la porter à la maison qu'à trois reprises mais ça m'a juste sauvé la vie !

Soirée entre amis avec Muse récalcitrante du dodo (en mode "Je vous vois, vous faites la fête sans moi je suis complètement pas d'accord, pour la peine je ne dors pas !"), pleurs incompréhensibles et inconsolables, coliques et maux de ventre. En bref, toutes les situations où bébé est mieux avec nous et/ou vertical et qu'on a vraiment autre chose à faire (au hasard manger !)

 

Mon avis : absolument indispensable si on a envie de se lancer dans l'aventure du portage (je parle de l'écharpe en général, celle-là ou une autre). Attention tout de même, la matière promet d'être très chaude en été mais je pense que vu l'âge qu'aura La Muse cet été, nous aurons tous envie d'un autre mode de portage.

 

Et chez vous, on porte ? Quand ? Comment ? Avec quoi ? 

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Puériculture
commenter cet article
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 16:50

J'ai reçu à Noël la veste de portage MaM Two-Way Deluxe (que vous pourrez trouver sur leur site ici).

 

Veste-MaM.jpg

 

Après une utilisation d'un mois, je vous livre mon avis.

 

Avant toute chose, on précisera aux non initié(e)s qu'une veste de portage n'est PAS un moyen de portage. C'est un vêtement qui se met par dessus le mode de portage choisi écharpe ou porte-bébé.

 

Cette veste est composé d'un "insert" qui se ferme à l'aide de fermetures éclaires. On peut donc le mettre devant pour un portage ventral ou derrière pour un portage dorsal et l'ouvrir à droite ou à gauche du bébé (très pratique pour lui montrer le paysage selon s'il a sa tête d'un côté ou de l'autre).

Je n'ai testé que le portage ventral pour l'instant.

 

C'est bien simple : j'en suis RAVIE !


Elle est bien chaude, pas besoin de mettre un pull dessous.

Attention tout de même, on rappelle que la testeuse qui vous parle habite en Corse donc je ne pourrais pas tester la veste sous des températures négatives.


Elle remonte bien haut, pas besoin de mettre une écharpe.

Sur la photo, le bébé est porté très haut. Ici, La Muse est un peu plus bas, ce qui me permet de pressionner le haut de l'insert (que la dame tient dans la main) au col de la veste (on voit la pression sous le nez du bébé). Cela à l'avantage de lui tenir bien chaud et de soutenir sa tête. Je ne le fait cependant que lorsqu'elle est endormie car ça lui cache aussi le paysage alentour. (Mais les parents porteurs pourront confirmer qu'en général il ne faut pas beaucoup plus que 5 minutes pour qu'un bébé s'endorme dans l'écharpe).

 

Elle est (légèrement) imperméable.

J'ai testé sous un début de pluie (je ne sors tout de même pas La Muse sous l'orage) et nous n'avons pas du tout été mouillées.

 

Elle possède des manches amovibles.

Je le précise mais je n'ai pas encore testé la veste dans les manches (on est quand même en hiver...même en Corse).

 

Elle peut se porter sans bébé.

Comme l'insert se fixe aux fermetures éclaires, on peut aussi l'enlever pour porter la veste sans. Je l'ai déjà fait car c'est la veste la plus chaude que j'ai. Peut-être que la veste mériterait d'être plus cintrée pour être plus jolie, mais la forme permettra aussi aux papas de la porter. Je pense également que la taille M est un poil trop grande pour moi, mais on va dire que ça me permettra de la mettre longtemps.

 

Elle possède de petites bandes réféchissantes sur les poignets et dans le dos.

Certes on ne sort pas souvent la nuit, mais en hiver comme il fait sombre très tôt, ça peut être rassurant d'être bien vu.

 

Seul bémol : elle ne possède pas de capuche. C'est vraiment le seul truc que je peux lui reprocher (ainsi que son prix, mais je ne peux pas en parler ici sachant qu'il s'agit d'un cadeau).

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Puériculture
commenter cet article
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 19:10

Les couches lavables, certain(e)s se lancent pour l'économie, d'autres pour l'écologie, d'autres encore pour des raisons de santé.

Je fais plutôt partie de cette troisième catégorie. Ayant moi-même une peau pourrite à tendance atopique et Coupin asthmatique, nous ne donnions pas les meilleurs chances à La Muse de s'en sortir indemne au niveau du système immunitaire.

 

C'est donc pour éviter au maximum les produits chimiques contenus dans les couches jetables que j'ai commencé à m'intéresser aux couches lavables.

Pour les quelques uns de "l'ancienne génération" qui nous lise, on précisera à toutes fins utiles que les couches ont fait d'importants progrès depuis l'époque des langes qu'il fallait nouer autour de bébé et accrocher à l'épingle à nourrice.

 

Aujourd'hui, le marché des couches lavables est tel qu'il n'y a quasiment pas une marque de puériculture qui ne fait pas la sienne. Je me demande d'ailleurs si trop de choix ne tue pas le choix au final. Combien de parents ou de futurs parents, ne sachant pas quoi choisir se sont finalement dit que les jetables n'étaient pas si mal ?

 

Un peu partout sur les divers blogs que j'ai pu lire en étant enceinte, je trouvais des témoignages concernant des couches lavables en plusieurs parties qui faisaient de gros derrières à leurs porteurs. Les seules pour lesquelles je n'ai pas lu ça (mais je précise que je n'ai sans doute PAS DU TOUT fait le tour de TOUT ce qui existe) ont été les couches lavables de la marque Hamac.

Des couleurs sympas, une utilisation d'apparence simple, pas dix mille trucs à assembler, une taille XS possible pour une Mini Muse Minus en prévision. Je me suis lancée (après avoir obtenu l'aval de Coupin qui allait, lui aussi, changer de nombreuses couches).

 

Je ne détaillerais pas ici le mode d'emploi, le mieux est encore d'aller voir la vidéo très bien faite sur le site Hamac lui même.

Mais en gros. Tu vois une couche ? Ben là c'est pareil sauf que c'est à toi de mettre la partie absorbante dedans. La dite partie absorbante s'enlève et se change quand elle est humide ou salie, le reste de la couche (composé d'un hamac blanc et d'une couche-culotte de couleur) peut se réutiliser s'il n'a pas été sali.

Couche-HAMAC.jpg

En gris : la couche culotte

En blanc : le hamac imperméable

Dedans : l'absorbant

 

Sur le site, on nous indique qu'on peut rajouter sur l'absorbant un voile protecteur (jetable) qui permettrait de récupérer les selles et ainsi de ne pas salir ni l'absorbant ni la couche.

 

Il existe quatre types d'absorbants :

- en micro fibre qu'il faudra plier pour faire trois épaisseurs,

- en coton-chanvre qu'il faudra plier pour faire deux épaisseurs,

- en micro-fibre (pour les maillots de bain) qu'il n'est pas nécessaire de plier afin de ne faire qu'une seule épaisseur,

- en cellulose : jetable, une seule épaisseur.

 

 

Mon expérience

Avant 1 mois

Mini Muse Minus oblige, on s'est tout de suite rendu compte qu'on ne pourrait pas mettre trois épaisseurs dans sa mini couche XS sinon elle ne pourrait plus tendre ses jambes. Durant son premier mois de vie, nous n'avons donc mis que les trois autres types d'absorbants dans ses couches, les jetables servant surtout en cas de pénurie des autres.

 

Pendant son premier mois environ, La Muse faisait caca (on va appeler "un chat" un chat hein) après chaque tétée ou presque. Du coup, les couches étaient salies à chaque fois et devaient être changées intégralement.

A ce moment là, avec Coupin, on s'est quand-même franchement demandé à quoi ça servait vu qu'on était toujours à court de couche (soit qu'elles étaient sales, soient qu'elles séchaient) et que La Muse portait des jetables la moitié du temps.

 

Après 1 mois

Son transit s'est régulé et elle ne faisait plus caca aussi souvent. Là, on a effectivement pu réutiliser les couches, après un petit temps de séchage, dans la même journée. (Exemple : tu mets la couche grise, tu l'enlèves après le premier pipi puis tu mets la couche rose. Pendant ce temps la couche grise sèche, quand tu enlèves la couche rose tu remets la grise. Tu suis ?) Pourquoi un petit temps de séchage ? Non que la couche ou le hamac soit mouillé, mais on s'est rendu compte que ça lui donnait des boutons si on ne laissait pas sécher.


Par contre, on s'est vite apperçu que le voile protecteur ne servait à rien. En cas de pipi de toute façon il faut le jeter (il est écrit sur le site qu'il peut être laver deux ou trois fois avant, mais la flemme) et pour le caca, La Muse ne se contentait évidemment pas de bien viser et tâchait l'intégralité de la couche donc il fallait le jeter aussi.

Il faut ici préciser que La Muse est allaitée, la consistance de ses selles peut donc être plus "liquide" que pour un bébé au biberon.


Vu que La Muse est Minus, on a pu continer à lui mettre la taille XS jusqu'à ses deux mois et demi (soit environ 4,2 kg). Donc nous aurons finalement pas mal rentabilisé la taille XS mais si je devais conseiller les couches hamac, je dirais qu'il faudrait attendre que le transit de l'enfant se régule avant d'acheter la première taille. (Certains bébés faisant déjà presque 4 kg à la naissance et presque 5 kg à 1 mois.)

La taille XS est indiquée sur le site jusqu'à 4 kg. Bien sûr, cela dépend de la morphologie de l'enfant, mais ça s'est révélé exact pour La Muse à 200 g près. 

 

En janvier, j'ai profité des soldes pour commander la taille S et nous pourrons alors tenter l'absorbant trois épaisseurs ainsi que les couches lavables pour la nuit. En effet, pour l'instant, La Muse est en jetable pour la nuit.

 

La logistique

Avec une couche jetable, tu l'ouvres, qu'importe ce qu'il y'a dedans tu la jettes en entier. Il n'en est pas de même avec une couche lavable. Voici ma logistique :

En cas de pipi

- Je sépare l'absorbant mouillé du reste de la couche.

- Je mets l'absorbant dans une mini poubelle posée près de la table à langer avec un petit filet à linge en guide de sac poubelle. Quand il est plein, je le ferme et je le mets tel quel dans la machine.

- Je mets la couche à l'envers pour qu'elle sèche.

 

En cas de caca

- Je sépare l'absorbant sali du reste de la couche qui est généralement salie aussi.

- Je frotte les deux sous l'eau froide avec une brosse à ongles qui ne sert qu'à ça.

- Je les laisse tremper dans une bassine d'eau froide additionnée de cristaux de soude jusqu'à la prochaine lessive.

 

VRAI / FAUX

Les couches lavables demandent plus de logistique que les couches jetables. VRAI

 La preuve juste au dessus, mais franchement, quand on a pris le pli, ça prend seulement cinq minutes de plus, juré.

 

On peut stocker les couches et les absorbants au sec ou dans de l'eau. VRAI

 Voir la logistique. Je laisse sécher les couches où il n'y a eu que du pipi au sec pour les réutiliser lors du prochain change. Je met les couches et les absorbants salis de caca dans une bassine pleine d'eau froide additionnée de cristaux de soude parce que ça enlève toutes les tâches, même le caca jaune d'un bébé allaité.

 

Avec les couches lavables, on a les mains dans le pipi et le caca de son enfant. VRAI

Il ne faut pas se leurrer, en enlevant l'absorbant, vous toucherez forcément quelque chose d'humide voire de sale.

 

Les couches Hamac ne font pas un gros derrière à l'enfant. VRAI

Il n'est pas nécessaire d'habiller l'enfant avec la taille au dessus lorsqu'il porte des couches Hamac.

 

Avec les couches lavables, on fait plus de lessives. FAUX

Sachant que nous sommes trois à la maison et que nous changeons finalement de vêtements tous les jours, il y'a de toute façon du linge à laver, donc il faut faire des lessives. Les couches se lavant à 40°C et les absorbants à 60°C, je les glisse tout simplement au milieu d'une lessive classique. Coupin vous dirait que mathématiquement, plus il y'a de linge, plus il faut en laver. Mais ce n'est pas cinq couches qui changent réellement le poids de la machine à mon sens.

 

Avec les couches lavables, il y'a plus de fuites. FAUX

Ici en tout cas, les couches pleines à craquer qui ont traversé le body, le pyjama et la gigoteuse parfois, on a eu qu'avec des jetables. Reste à tenter l'expérience la nuit. Je reviendrai vous dire.

 

Avec les couches lavables, il y'a plus d'odeurs. FAUX

Les avis sont partagés. Je dirais que c'est une question d'habitude. Ici je trouve que les couches jetables puent le produit chimique c'est immonde. Les couches lavables ne sentent rien (à part le "cadeau" que vous aura laissé bébé dedans forcément).

 

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à m'en faire part en commentaire et je tenterais d'y répondre avec ma (petite) expérience.

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Puériculture
commenter cet article

Myself

  • : Elsa-Saône Word
  • Elsa-Saône Word
  • : Moi : Coupine, 27 ans. Lui : Coupin, 24 ans. Nous : ensemble depuis septembre 2009, en Corse depuis septembre 2011. Mariage le 18 mai 2013. Naissance de La Muse le 27 octobre 2013.
  • Contact

En ce moment je lis ça

Pandore-abusee.jpg

C'était Rangé Où ?

P.S point de croix

Si vous souhaitez une grille de point de croix présentée ici, n'hésitez pas à me contacter (formulaire contact ou commentaire), je me ferais une joie de vous l'envoyer gratuitement par mail.

Hello Coton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elsa Saone sur Hellocoton

Un blog = un arbre

bonial – catalogues et promos – moins de déchets