Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 23:58

Nous sommes en 2009, les fêtes de fin d’année approchent. Coupin et moi décidons de passer noël dans nos familles respectives et nouvel an ensemble à Nantes où je suis invitée chez les parents de Coupin.


Je les avais déjà vu à Grenoble lors de l’installation de Coupin dans son premier chez lui. À l’époque nous n’étions pas en couple. Tout s’était très bien passé (en même temps, en une après-midi que peut-il se passer ?)


Coupin m’a longuement parlé de ses parents avant que je les rencontre et surtout des rencontres avec les copines de ses frères. Les parents sont dans le genre stricts, ce qui terrifiait les copines des frangins. Au final, aucune ne trouvent grâce à leurs yeux alors qu’elles ont tout fait pour que ça se passe au mieux. Bah, je n’aurai qu’à être moi-même, au moins si ça clash, je saurai pourquoi.


Je découvre la maison pour la première fois, les parents sont avenants, ils me font la bise.


Leur petite chienne est sacrément joueuse et je passe mon temps à la repousser car elle me grimpe dessus et j’y suis allergique.

 

Un soir, alors que les femmes sont en cuisine à préparer des toast et les hommes au salon, le père de Coupin multiplie les allers-retours en disant "J’ai faim ! Quand est-ce qu’on mange ? C’est bientôt près ?" Au bout du quinzième refrain, je lui fais remarquer qu’il y’a tout ce qu’il faut pour nous aider s’il trouve que ça ne va pas assez vite.

 

Nous passons nouvel an chez notre ami G (celui qui nous a présenté).

 

Le reste du séjour se passe.

Les parents me serrent la main pour me dire au revoir.

 

Nous sommes dans le train du retour. Nous commentons le séjour qui, selon nous, s’est bien passé. Coupin espère avoir plus de chance que ses frères.


Entre deux wagons, nous avisons une carte de la France et nous énonçons les villes où nous aimerions habiter plus tard. Coupin souhaite la présence de l’élément marin pour son asthme et ses allergies, moi de chaleur et de soleil pour mes problèmes de peau. Je ne sais plus lequel de nous deux lance le premier l’idée d’habiter – ensemble – sur la côte méditerranéenne. Grand sourire et papillons dans le cœur.

 

Nous sommes début 2010, Coupin est à Grenoble, moi à Lyon. Il reçoit un appel de ses parents. Leur impression sur moi n’est pas du tout mais alors pas du tout bonne et nous nous étions trompé sur toute la ligne.

"Enfin tu ne peux pas être avec une fille qui n’a qu’un bac, en plus elle manque d’éducation, elle n’a aucun principe, elle a été carrément insolente avec Papa, elle a passé son temps à repousser la chienne. Elle n’a jamais parlé de sa famille, c’est louche, elle doit être en rupture familiale, ça explique son comportement."

 

En bref : "elle n’est pas assez bien pour toi et il faut que tu la quitte."

Coupin encaisse et appelle ses frères. Ils ont eu le même discours à leur époque. Ça le rassure…un peu.


Il m’appelle pour me raconter. Je tombe des nues. Je suis furax devant tant de malhonnêteté et d’hypocrisie, s’ils avaient quelque chose à me reprocher sur ma façon de me conduire, ils auraient du me le dire en face, j’étais chez eux, je me serais adaptée. Si je n’ai jamais parlé de ma famille, c’est que vous ne m’avez posé aucune question. Quant à la chienne, j’y suis allergique, ce n’est pas de ma faute ! J’ai envie de tout leur balancer.


Puis plus rien.

Ils ne valent pas le coup qu’on s’énerve pour eux. S’ils ont eu le même discours avec leurs aînés et qu’ils n’ont rien changé, c’est qu’ils n’apprennent pas de leurs erreurs, tant pis pour eux.  

 

Les jours suivants, les parents essayent de savoir plus ou moins discrètement si nous sommes séparé, Coupin ne dit rien. Il ne parle pas de moi, ni de ce qu’il fait, ni de rien en fait. Sa mère lui dit qu’il n’est pas bavard, qu’il pourrait donner des nouvelles. Il n’en fait rien.

 

Aux vacances de Pâques, il rentre seul sur Nantes. Il a une longue conversation avec sa mère (qui fini par pleurer) qu’il termine par "Vous savez, je suis avec Coupine maintenant alors si vous voulez continuer à me voir, ça sera avec elle ou pas du tout".

 

Petit à petit, les choses rentrent dans l’ordre. Je ne les reverrai qu’au prochain déménagement de Coupin, soit en janvier 2011, et tout se passera bien, sans appel traître derrière.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Mariage
commenter cet article

commentaires

mère pas parfaite 31/07/2012 14:15

charmant, que te dire?
que déjà on a un point commun: l'allergie aux chiens (bah quoi ça fait un bon début nan?)
ensuite que lorsque j'ai rencontré belle famille, devant tout allait bien, derrière pas le même son de cloche, et que la dernière fois que je les ai vu, c'était il y a 1 an et je ne m'en porte pas
plus mal lol.
En même temps, vu la date du post, ça a peut être changer depuis ce temps ci avec tes beaux parents ;)

Elsa-Saône 31/07/2012 14:55



Mwoui on peut dire que ça a changé... Enfin disons que maintenant je n'ai que le côté "recto" puisqu'ils gardent le côté "verso" pour eux. Mais ça m'arrange.



Myself

  • : Elsa-Saône Word
  • Elsa-Saône Word
  • : Moi : Coupine, 27 ans. Lui : Coupin, 24 ans. Nous : ensemble depuis septembre 2009, en Corse depuis septembre 2011. Mariage le 18 mai 2013. Naissance de La Muse le 27 octobre 2013.
  • Contact

En ce moment je lis ça

Pandore-abusee.jpg

C'était Rangé Où ?

P.S point de croix

Si vous souhaitez une grille de point de croix présentée ici, n'hésitez pas à me contacter (formulaire contact ou commentaire), je me ferais une joie de vous l'envoyer gratuitement par mail.

Hello Coton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elsa Saone sur Hellocoton

Un blog = un arbre

bonial – catalogues et promos – moins de déchets