Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 18:12

Avant de vous raconter ma semaine pluvieuseNantaise, laissez-moi vous conter ma première journée de travail d’hier.


J’arrive vers 8h20 et me dirige vers le bureau de la directrice. Je tape, elle me dit d’entrer et de m’asseoir, elle fini son coup de téléphone. Elle va ensuite chercher E, la secrétaire du CMPP.


E arrive avec son planning hebdomadaire découpé en demi-journée avec les tâches qu’elle réalise habituellement pendant celles-ci. Nous discutons toutes les trois pour savoir quelles sont les tâches qui seront miennes à l’avenir. La directrice explique à E que, dans l’idéal, il faudrait quand même que je sois formée (même partiellement) à toutes, histoire d’avoir les tenants et les aboutissants (avec une idée de la remplacer en cas de maladie derrière la tête peut-être ?)


La directrice annonce qu’il y’a beaucoup de retard au CMPP (moins au CAMSP) parce que E a été absente une semaine il y’a quinze jours.

Je demande si, le temps de ma formation et pour rattraper le retard, il ne serait pas opportun que je travaille plus qu’un jour sur deux. La directrice me coupe presque en disant qu’elle n’a pas le financement pour, qu’elle ne souhaite plus voir d’heures supplémentaires et qu’il faut ‘rester dans les clous’ mais me remercie tout de même pour la proposition.


E me vouvoiera toute la matinée, jusqu’à me présenter la comptable qui me dira d’entrée : "Bon on va se tutoyer tout de suite, je trouve ça bête que les gens commencent par le vous pour finir par le tu", après quoi elle me demandera si on peut se tutoyer et je répondrais bien évidemment oui.

 

La dite comptable m’apprendra également que la région Corse ne figure dans aucune zone (A ; B ou C) des vacances scolaires. En effet, à chaque rentrée, l’éducation nationale publie un calendrier des vacances scolaires spécial pour la Corse. C’est ainsi que j’ai appris que les vacances de février correspondent donc à celles de la zone C, mais que celles d’avril sont celle de la zone B. Pratique pour s’organiser !


E me montre comment constituer les dossiers pour les nouveaux consultants, m’apprend le fonctionnement du téléphone et des rudiments du logiciel qu’elle utilise.


Vers 11h, elle reçoit un coup de fil sur son portable perso et se met à pleurer. Je ne sais plus où me mettre.

Entre deux sanglots, elle m’explique que si elle a été absente une semaine c’est parce que sa fille de 2 ans a enchaîné otite et laryngite, que la crèche ne voulait plus l’accueillir et que l’appel qu’elle vient de recevoir c’était justement la crèche pour lui annoncer que sa fille avait 39°C et qu’il fallait que quelqu’un vienne la chercher avant midi.

 Je comprends qu’elle a peur de la réaction de la directrice (qui n’a pas l’air commode avec les absences), elle lâche même un "si elle veut, elle n’a qu’à me virer". J’essaye de la réconforter comme je peux.


Elle enchaînera les coups de fil avec la crèche et son mari, pour conclure que c’est lui qui ira chercher la petite à la crèche le plus vite possible, qui l’emmènera chez le pédiatre et qu’ils se rejoindront là bas à midi.


Du coup, elle passe le reste de la matinée à s’excuser de ne pas pouvoir m’accompagner tout au long de ma première journée. Je lui répond un million de fois que ce n’est pas grave et que le plus important reste sa fille.


Je rentre à la maison entre midi et deux heures (le temps de rattraper tout le retard de lecture blogesque que j’ai *joie*) et je reviens.


Je prends donc le secrétariat seule tout l’après-midi.

Je reçois pas mal de visites de techniciens qui me demandent si tout va bien. Tout le monde est très gentil.

Je vois également passer la dame qui fait les contrats qui me fait remplir une fiche pour les indemnités de transport ("Tu n’as pas le permis ? Mais tu viens comment alors ?" à pieds ou en vélo ! hé hé).


Vers 16h50 (soit dix minutes avant la fin de ma journée), la directrice passe dans mon bureau. J’en profite pour lui demander si elle souhaite me voir à 17h ("Ben, pourquoi faire ?" Je sais pas, j’ai cru comprendre que tu avais un peu la réunionite.)

Comme elle m’annonce qu’elle n’a pas le temps parce qu’elle va justement en réunion, elle propose de se voir mercredi mais prend quand même 5 minutes pour me demander si ma première journée s’est bien passée.


Je rentre à la maison en me disant que j’irais bien courir. Puis je tombe sur la valise débordant de linge sale et le frigo vide et décide finalement de lancer une machine avant d’aller faire les courses.


120 € dans un Carrefour vide (sans doute à cause de la météo) plus tard (ben oui, il ne restait vraiment rien dans le frigo !), Coupin appelle pour dire qu’il ne va pas tarder à sortir de l’escalade et me propose de venir en courant jusqu’à sa salle et que nous rentrions ensemble (moi en courant, lui en pédalant). Je me chausse et j’y cours.


Très bonne journée de rentrée donc.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans Boulot
commenter cet article

commentaires

Jimidi 01/02/2012 10:11

Bon ben ça part pas mal ! Content de te revoir !

Elsa-Saône 02/02/2012 13:21



Oui pour l'instant c'est cool 



Myself

  • : Elsa-Saône Word
  • Elsa-Saône Word
  • : Moi : Coupine, 27 ans. Lui : Coupin, 24 ans. Nous : ensemble depuis septembre 2009, en Corse depuis septembre 2011. Mariage le 18 mai 2013. Naissance de La Muse le 27 octobre 2013.
  • Contact

En ce moment je lis ça

Pandore-abusee.jpg

C'était Rangé Où ?

P.S point de croix

Si vous souhaitez une grille de point de croix présentée ici, n'hésitez pas à me contacter (formulaire contact ou commentaire), je me ferais une joie de vous l'envoyer gratuitement par mail.

Hello Coton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elsa Saone sur Hellocoton

Un blog = un arbre

bonial – catalogues et promos – moins de déchets