Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 09:29

Notre allaitement était bien rôdé (j'en parlais ici) et puis le pic de croissance des 3 mois est venu tout foutre en l'air.

Il a commencé trois quatre jours avant le rendez-vous pédiatre des 3 mois comme un pic ordinaire. La Muse demandait à téter plus souvent, je lui donnais plus souvent, je stimulais ma lactation quatre cinq jours et en une semaine c'était réglé.

 

En théorie.

 

En pratique, je n'en vois pas le bout.


La Muse a commencé par être très dissipée pendant les tétées, je devais marcher, puis chanter, puis marcher+chanter, puis la distraire pour qu'elle veuille bien rester accrochée au sein.


Puis elle a commencé à pleurer. D'abord à la mise au sein, puis pendant les tétées, puis les deux.

J'ai d'abord pensé que peut-être le pic était fini et qu'elle n'avait en fait pas faim. Alors j'ai arrêté de lui donner jusqu'à ce qu'elle réclame. Sauf qu'elle ne réclamait plus et seule sa tétine pouvait la calmer.

On m'a conseillé de lui donner au contraire plus souvent que toutes les 2h et les pleurs n'ont fait qu'empirer.

 

J'ai essayé une nouvelle position d'allaitement qui a fonctionné...deux fois. Puis à nouveau des pleurs.

 

J'ai essayé de lui faire faire son rot puis de la remettre au sein, le même. Impossible elle hurle. De la remettre à l'autre sein. Elle tète trois secondes, quand elle veut bien, puis s'arrête.

 

Le rendez-vous pédiatre des 3 mois n'a rien arrangé puisque, voyant son petit poids, la pédiatre n'a su que me dire "Ah elle ne tète que 5 minutes toutes les 2h/3h ? Ce n'est pas assez, il faudrait lui donner un biberon".

J'ai aussi essayé le biberon. C'était pire que tout. Entre deux pleurs, La Muse mâchouillait la tétine et finalement le lait tiré allait directement sur son pyjama.

 

J'ai repris les tétées. Elle pleurait toujours à la mise au sein, mais se calmait une fois la montée de lait arrivée. Il ne suffisait "plus" qu'à la forcer à prendre le sein pendant les 20 premières secondes puis elle mangeait normalement.

La nuit, tout allait toujours bien, aucun pleurs. Elle dormait et mangeait paisiblement. Donc j'en suis venue à lui donner à manger uniquement lorsqu'elle se réveillait de ses siestes, pour qu'elle soit calme.

 

Et puis je me suis dis que, quand même, ce n'était pas possible d'en arriver là. Au départ tout allait bien, pourquoi ce revirement de situation ?

J'avais choisi l'allaitement pour, entre autre, sa simplicité et sa complicité mère-enfant. Nous n'avions plus ni l'un ni l'autre. Je ne sais pas pour La Muse, mais pour moi c'était devenu l'angoisse de la journée. J'en venais à espérer qu'elle me réveille le plus possible la nuit pour arriver à la faire manger calmement.

 

Alors j'ai appelé la PMI lundi 3 février. J'ai demandé à prendre rendez-vous avec une personne compétente en allaitement maternel et on m'a passé une puéricultrice. Elle m'a demandé si je pouvais passer jeudi 6 car elle était de permanence. J'ai répondu que oui, mais que faire en attendant jeudi ? Elle a dû sentir l'urgence de ma demande et a finalement proposé de passer à la maison le lendemain matin.

 

Mardi 4 février 2014 donc.

La conseillère en lactation et puéricultrice de la PMI est resté plus d'une heure à la maison. Elle a regardé La Muse et nous avons évoqué ensemble le parcours de notre allaitement et de toutes les choses qui pouvaient "clocher".

Elle a refait la courbe de croissance sur une courbe éditée par l'OMS et plus adaptée à l'allaitement maternel pour se rendre compte qu'effectivement il y'avait une petite stagnation durant son troisième mois mais rien d'affolant.

Puis on la pesée et on a constaté qu'elle était en train de reprendre du poids.

 

Les raisons des pleurs peuvent être multiples.


La première raison est sans doute liée à la remarque de la pédiatre sur sa faible prise de poids. Cela a dû me stresser et je me suis focalisée sur la nutrition de La Muse, quitte à lui proposer alors qu'elle n'avait pas faim.

Solution : ne plus proposer systématiquement toutes les 2h ou toutes les 3h mais attendre les signaux de faim.

 

La deuxième raison est liée à l'âge de La Muse.

En effet, vers 3 mois, les bébés sont de plus en plus éveillés et sont tellement sollicités et curieux de tout qu'ils peuvent être très distraits. Ils peuvent en oublier de manifester leur faim ou être dissipés pendant les tétées.

Solution : proposer de téter au réveil quand le bébé est encore calme, se mettre au calme pour donner le sein, dans une pièce sans trop de sollicitations pour le bébé, voire dans la pénombre.

 

La troisième raison est liée au changement de lactation.

Vers les 3 mois de l'enfant, la lactation de la mère change. Alors que jusque là les seins "stockaient" le lait, là ils se mettent à produire à la demande du bébé. Celui-ci doit donc téter quelques temps "dans le vide" pour faire venir le lait. Comme ce n'était pas le cas avant, il s'énerve parce qu'il ne comprend pas pourquoi ça ne vient pas tout de suite.

Solution : encourager bébé à téter jusqu'à la montée de lait, le bercer pour le calmer.

 

La quatrième raison est peut-être dûe à un reflux.

La puéricultrice a remarqué que La Muse semblait avoir des remontées. Sans qu'elle ne vomisse ou ne régurgite spécialement, mais elle semble "mâcher" dans le vide, on entend que ça "glougloute" dans son ventre et elle fait de nombreux rots.

Solution : adapter la position durant l'allaitement et faire surveiller sa gorge par un médecin si jamais cela empirait.

 

La Muse n'a pas eu faim pendant la visite de la puéricultrice donc nous n'avons pas pu voir ensemble si les positions adoptées étaient correctes mais elle revient mardi prochain pour cela et pour re peser La Muse afin de s'assurer qu'elle reprend bien du poids.

Comme à son premier mois de vie, elle m'a également conseillé de la couvrir plus afin qu'elle ne dépense pas ses calories à se réchauffer : chaussettes ou chaussons et brassière par dessus le pyjama, y compris la nuit (sauf en cas de gigoteuse/turbulette à manches).

 

A suivre...

 

dessin-allaitement.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Elsa-Saône - dans La Muse
commenter cet article

commentaires

Céline 19/02/2014 11:59

Merci beaucoup :)

Elsa-Saône 20/02/2014 18:52



Mais de rien, il faut se serrer les coudes !



Céline 17/02/2014 13:16

Effectivement, toi aussi tu as eu d'abord affaire à un pédiatre pas forcément au fait des techniques d'allaitement, et si peu impliqué dans ton souhait d'un bel allaitement exclusif... ça m'agace.
J'espère que la mienne finira pas trouver un petit rythme comme la tienne car pour le moment il n'y a rien à faire, c'est tété tout le temps sinon les larmes de croco... :(

Elsa-Saône 19/02/2014 08:49



Ce qui m'énerve surtout c'est que sous couvert de "rentabilité" et de prendre le plus de patients possibles, les médecins oublient souvent de discuter avec les gens qu'ils ont en face d'eux. Elle
ne m'a jamais parlé d'allaitement, jamais questionné sur nos souhaits, nos habitudes etc... Tout ce qu'elle sait dire se rapporte à une courbe (fausse) et des moyennes qui sont ce qu'elles sont :
une généralité donc pas adaptée à chaque bébé.


Oui, je me trouve chanceuse en plus pour cet allaitement qui, mise à part ces deux semaines un peu tendues, fonctionne bien. Courage avec le tien ! Tu sais où me trouver si besoin !



Angélique 08/02/2014 00:04

Coucou
garde confiance, tout va rentrer dans l'ordre :-)

Elsa-Saône 08/02/2014 19:51



J'espère. Merci bien



La PRune 07/02/2014 10:57

pareil, dernier étage, mais la chaleur remonte, et on est en BBC donc aucune perte de chaleur... et du coup bah il fait chaud !

Elsa-Saône 07/02/2014 18:18



Ah oui ben nous, même si on a fait changer les fenêtres, ça reste un vieil appart donc la perte de chaleur qui va avec...



Catwoman 07/02/2014 10:41

C'est fou ces pédiatres qui n'y connaissent rien en allaitement !!! Chaque fois que je lis ce genre d'histoire, je suis encore plus satisfaite de la mienne : pas une seule remarque sur les courbes
de poids de mes lardons ...

Pour le chahut, avec mon fils, j'utilise effectivement la méthode pénombre + turbulette (qui l'oblige à rester en position parce que sinon, c'est le carnage !)

Elsa-Saône 07/02/2014 18:14



Je sais pas s'ils n'y connaissent rien en allaitement ou si, par manque de temps, ils expédient un peu le truc avec des "cases", des "courbes" et des conseils tous faits...heureusement qu'il y'a
la PMI !



Myself

  • : Elsa-Saône Word
  • Elsa-Saône Word
  • : Moi : Coupine, 27 ans. Lui : Coupin, 24 ans. Nous : ensemble depuis septembre 2009, en Corse depuis septembre 2011. Mariage le 18 mai 2013. Naissance de La Muse le 27 octobre 2013.
  • Contact

En ce moment je lis ça

Pandore-abusee.jpg

C'était Rangé Où ?

P.S point de croix

Si vous souhaitez une grille de point de croix présentée ici, n'hésitez pas à me contacter (formulaire contact ou commentaire), je me ferais une joie de vous l'envoyer gratuitement par mail.

Hello Coton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elsa Saone sur Hellocoton

Un blog = un arbre

bonial – catalogues et promos – moins de déchets