Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 17:29

Profitant que John et Claire finissaient la partie Sud du GR20 par une semaine à Bonifacio, nous sommes allé les rejoindre pour le week-end.


Nous sommes arrivés vendredi 27 juillet vers midi et demi. Le temps de monter la tente (achetée pour l’occasion et la modique sommes de 24,95€) et de manger et nous voilà en direction de la mer par un petit sentier un peu raide, creusé à même la falaise de calcaire, passant sous la ville.


Carte postale Bonifacio

Photo carte postale que tout le monde prend

 

En face, c’est la Sardaigne. Ici la France, là bas, l’Italie. (Un ferry y va en 30 minutes paraît-il.)

On voit la Sargaigne 1

On voit la Sardaigne 2

 

L’eau est aussi belle que chez nous, à savoir, turquoise :

Eau turquoise


Voyant les rochers, les garçons ne résistent pas à l’envie d’y grimper pour faire des sauts.

Rocher Grain de Sable Bonifacio

Garçons qui grimpent pour sauter


Claire et moi restons dans notre "cabane en calcaire blanc" pour les prendre en photo.

Claire photographe


Avant de rentrer au camping, on se prend une bonne glace qui fond en trois minutes. Je teste le parfum ‘pêche’ qui a presque le goût de nectarine miam !


Suivant les conseils du cousin de John qui travaille en tant que barman saisonnier l’été à Bonifacio (et l’hiver à la station de ski des Arcs...vie de fou !), nous réservons dans un restaurant pour le dîner.


Petit tour au bar du cousin pour un apéro offert par la maison (on est VIP ou on l’est pas hé hé hé) :

B 52 John et Claire

John et Claire au 'B 52' (c'est le nom du bar)


B 52 Elsa et Coupin

Elsa et Coupin au 'B 52'


Nous rejoignons ensuite le restaurant nommé ‘Kissing Pigs’ où la soirée s’annonce musicale puisque deux guitaristes installent leur matériel. Ils chanteront divinement bien et en italien !

Kissing Pigs

 

Au resto, tout est parfait. La clim est parfaitement gelée, la déco est parfaitement taillée dans la roche, le service est parfaitement rapide, souriant et drôle, la fillette de la table voisine est parfaitement adorable-qu’on-a-envie-de-l’emmener-avec-nous.

Quant à ce qu’il y’a dans nos assiettes les zami(e)s ! Bien sûr, la carte est essentiellement composée de porc, mais pas que. D’ailleurs, Coupin a pris de l’agneau et je me suis tâtée pour du poisson. Le menu de base est à 19,50€ et propose toute une gamme de produits Corses tous plus délicieux les uns que les autres.

Si vous passez par Bonifacio, promettez-moi de vous y arrêter tellement c’est bon ! Petite liqueur de myrte offerte par la maison pour finir. Parfait vous dis-je !


Samedi matin, nous visitons la haute ville, heureusement à l’ombre des bâtiments.

Bonifacio Haute Ville

 

Falaises Bonifacio

Très jolie vue sur les falaises

 

Vue de Bonifacio

Bonifacio d'en haut

 

Gros bato sur l'eau

Gros BATO sur l'eau

 

Gros bato

Un autre gros BATO rentrant au port


Sieste et lecture jusqu’à 15h où nous nous mettons en route pour la plage du Spérone qui promet d’être sablonneuse.

Bonifacio de loin

Bonifacio de loin

 

Bonifacio de moins loin

Bonifacio d'un peu moins loin


C’est le cas et le sable est tellement fin et blanc qu’on dirait du sel. D’ailleurs, la mer d’ici ne serait-elle pas plus salée que chez nous ?


Retour au camping vers 19h où nous nous relayons pour faire cuire le riz et prendre les douches. Après le repas, John et Claire s’éclipsent une petite heure pour prendre une glace sur le port pendant que Coupin et moi réfléchissons au programme des jours à venir.


Dimanche matin, on déjeune, on plie et on part en se disant 'à vendredi prochain'. En effet, nos randonneurs nous rejoignent chez nous dans 5 jours chic !


Alors Bonifacio, c’est beau, y’a un port avec des yacht de ouf ; mais franchement y’a rien à faire.

Il faut dire, pour situer, qu’hors saison, c’est une ville de 2919 habitants selon Wikipédia. Pour ceux qui connaissent, c’est un chouya plus grand que Saint Germain Au Mont D’Or ! Tout petit oui, on peut le dire.


Bon alors nous, vu qu’on y était le dernier week-end de juillet, on peut dire qu’on était à deux pieds joints dans la saison du coup, ça grouillait de touristes. Partout les mêmes gens avec les mêmes topo guides à la main, visitant les mêmes endroits remarquables. Partout les mêmes bars, les mêmes restos, les mêmes boutiques de souvenirs bondés.


Je fais la blasée comme ça, mais on a passé un super week-end. Pour un week-end, ça va. Pour y vivre, je pourrais pas. Il faudrait sans doute y aller en automne, lorsque les températures sont moins caniculaires, parce qu'il doit y avoir de chouettes rando dans le maquis.


Pour les curieux(ses), John je le connais du temps de la fac, nous étions voisins de chambre en résidence universitaire et Claire, ben c’est sa copine !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Des paysages splendides ! Le calcaire blanc et les falaises avec des vues magnifiques resteront mes meilleurs souvenirs de la Corse, avec l’eau turquoise bien évidemment ! La traversée<br /> dont tu parles ça doit être le ferry moby lines<br /> je crois. Je me rappelle l’avoir pris pour aller en Sardaigne il y a quelques années, et c’est vrai que c’est rapide !
Répondre
E
<br /> <br /> J'ai bien envie de découvrir la Sardaigne aussi  Merci pour le commentaire Jean, au plaisir<br /> <br /> <br /> <br />
M
bon j'ai déjà lu (comme dis précédemment) mais j'ai rien laissé en com! pfff suis nulle!<br /> donc bon que te dire? Le paysage? pfiou my god! si j'avais çaa près de chez je serais toujours dehors!<br /> le bar le resto les ptites rues, rhaaa mais ça me fait penser aux vacances, alors que pour toi 'est juste la vie (oui je jalouse :p ... je jalouse, tu jalouses il jal... si si ça se dit!)
Répondre
E
<br /> <br /> Ces photos là ne sont pas prises dans la ville où j'habite, donc ce n'est pas tout à fait "la vie" puisque j'y étais en vacances. Cela dit, ma ville (le soleil et la mer aidant) me fait également<br /> me sentir en vacances donc tout baigne hi hi<br /> <br /> <br /> <br />
B
Je vois que tu maîtrises à la perfection le floutage des visages! Faut que je m'y mette maintenant que tu m'as donné la recette!<br /> ça a l'air impressionnant la ville au bord de la falaise!<br /> Tu as l'air étonnée par la chaleur..Il y a bcp de différence en température entre Ajaccio et Bonifacio?
Répondre
E
<br /> <br /> Oui le floutage et moi on est bien copains maintenant !<br /> <br /> <br /> Je ne peux pas dire que la différence de température soit flagrante non, mais disons que chez nous, on peut se mettre au frais dans l'appart+ventilo+douche à gogo alors que là, en camping,<br /> c'était cagnard au soleil ou étuve dans la tente... La température des douches n'était même pas réglable<br /> <br /> <br /> <br />
J
Ça y est : j'ai faim. Je me mangerais bien un peu de calcaire blanc, moi...
Répondre
E
<br /> <br /> Dit-il à une heure dix neuf du matin...<br /> <br /> <br /> <br />
P
Ah bah je promet de m'y arreter si je passe la bas, c'est magnifique!
Répondre
E
<br /> <br /> Hey ! Sympa de te voir là ! La ville est très belle et le resto était très bon. A recommander, vraiment !<br /> <br /> <br /> <br />

Myself

  • : Elsa-Saône Word
  • : Moi : Coupine, 27 ans. Lui : Coupin, 24 ans. Nous : ensemble depuis septembre 2009, en Corse depuis septembre 2011. Mariage le 18 mai 2013. Naissance de La Muse le 27 octobre 2013.
  • Contact

En ce moment je lis ça

Pandore-abusee.jpg

C'était Rangé Où ?

P.S point de croix

Si vous souhaitez une grille de point de croix présentée ici, n'hésitez pas à me contacter (formulaire contact ou commentaire), je me ferais une joie de vous l'envoyer gratuitement par mail.

Hello Coton

Ma Page sur Hellocoton

Retrouvez Elsa Saone sur Hellocoton

Un blog = un arbre

bonial – catalogues et promos – moins de déchets